L’heure bleue

par Jolie Jozi

Ca commence avec une enveloppe. A chaque fois que je reçois des patrons C’est Dimanche, c’est toujours délicieusement exotique. De Troussures, petit village de Picardie, une centaine d’habitants et la communauté des Soeurs de Saint Jean, jusqu’à Johannesburg, mégalopole africaine, capitale économique d’un géant émergent. Et Soeur Alma, là bas, qui dessine et qui prie.

Ca se poursuit au Canada, où Autant en emporte l’automne a réalisé une ravissante jupe Philadelphie doublée d’un jupon de dentelles pour sa fille. Et, forte de ses encouragements, j’ai bien envie de me confectionner la même.

Hier soir, j’ai pensé que je pourrais faire une toile de ma Philadelphie en taille 38. Enfin, une jolie toile, mettable et tout et tout.

De la toile indigo, pour changer (oui, c’est du Shwe-Shwe), biais curaçao et boutons faits main, en céramique, trouvés pour 2 sous chez Sew What ! à Rosebank.

Et le lendemain matin…

Alors, j’ai beaucoup réfléchi : boutonnières sur les pattes ou bouton pression  ? Et puis le bouton pression s’est imposé. D’abord j’en avais dans ma boîte à couture et je ne les utilise jamais. Ensuite, c’est délicieusement années 50 à on avis. Ca me rappelle ma grand-mère. J’ai simplement mis un zip invisible, en le montant comme le suggère Colette Patterns, et ça roule.

Prête pour la version doublée !

Well, It all began with a big brown envelop. It’s always exotic when I receive patterns from C’est Dimanche. From Troussures, a small village in Picardie, about a hundred inhabitants and a catholic community of nuns, les Soeurs de St Jean, to Joburg, african megalopolis, the economic capital of an emerging giant. And Soeur Alma, who draws and who prays.

Then it took me to Canada. Autant en emporte l’automne has made such a lovely Philadelphie skirt for a daughter with a lace lining. I want the same, and she has encouraged me to do so.

Yesterday evening, I thought I could make a muslin for my Philadelphie, size 6. Well, a wearable muslin, nice and so and so.

Indigo Shwe-Shwe, as usual, curaçao biais and lovely hand made buttons, bought for almost nothing at Sew What ! in Rosebank.

And the following morning…

So, button holes or snap fastener ? I’ve chosen the latest as I’ve got plenty in my stash and I never use them. And it gives my skirt a delicious 50’s look. Reminds me of my grand-mother. I’ve just put an invisible zipper, following Colette Patterns sewing instructions.

And now, ready for the ultimate lined version !

About these ads