Work in Progress

par Jolie Jozi

Vous vous souvenez que j’ai rapporté de mon voyage en Europe le livre de Jeanne Kolifrat, La Coupe à Plat ? J’avais vraiment envie de l’essayer. Et puis dans l’un de mes carnets, je suis retombée sur ce croquis (en fait, j’ai cherché ce carnet comme une folle pendant des jours, je me rappelais y avoir noté quelque chose comme ça) : une robe vue dans le train entre Johannesburg et Pretoria. La fille qui portait ça était suprêmement élégante en robe marine en coton épais, spartiates en cuir naturel, petite besace en cuir naturel aussi. Bon, les chaussures et le sac on verra plus tard, mais je me suis dit que je pourrais essayer de refaire cette robe avec mon nouveau livre. Les découpes princesses, en plus, nécessitent d’être vraiment bien ajustée. Donc, allons-y pour le sur-mesure.

J’ai donc soigneusement repris toute mes mesures, acheté du carton, taillé mon crayon, fait un premier gabarit, refait un deuxième gabarit…

C’est plein de AA’, de B », de courbes et de droites. Peut-être que j’aurais aimé la géométrie à l’école si j’avais dû tracer des patrons. A partir de mon beau gabarit en carton, grâce auquel, dit Jeanne, tout devient possible, j’ai fait mon premier patron à moi. Je vais vous dire, c’est un assez énorme kiffe, quand vous passez du stade de cousette de l’atelier Dior à Monsieur Dior lui-même (quoi, j’exagère ?). Notez que c’est assez long comme processus…

J’ai donc taillé ma première robe. Elle a plein de défauts, c’est vrai, mais globalement elle est magnifique. Ah oui, vous ne la voyez pas ?

Pas encore : c’est une robe sans manches, il fait 5° ce matin (hiver austral), impossible de prendre des photos. (Je tiens d’ailleurs ici à dire mon admiration pour les modèles qui posent sur des plages en petite tenue en plein hiver parce que la lumière est jolie. Brrr…)

Donc, suspens, les photos seront là bientôt. A suivre…

Do you remember this book from Jeanne Kolifrat, La Coupe à Plat, I brought back from my recent trip to Europe ? I was dying to try it. Then in one of my note books I came across this sketch (actually I’ve been looking like crazy for this one : I knew it was somewhere) : a dress I’ve seen in the train from Joburg to Pretoria. This woman was so elegant, navy blue dress, with princess seams, sandals and a small bag all in natural leather. Ok, I’ll get the shoes and the bag later, but I thought I could try to create my own dress with my new book. Sur-mesure.

I carefully took all my measurements. Bought some cardboard, sharpen my pencils, made a first template, a second one…

It’s full of AA’, B », curves and lines. Maybe I would have enjoyed geometry at school if it was to draw patterns. Who knows ? From the template, I made my first very own pattern. And it’s kinda strong feeling when from a little seamstress from les Ateliers Dior you become Monsieur Dior himself.

So I ‘ve made my first dress. There’s a lot to say about it but, globally, I love it. Oh, you don’t see it ?

Not yet : It’s a sleevless dress, it’s freezing cold this morning (5°C, southern winter), which makes it impossible to take pictures. (Besides, I would like to pay tribute to these young girls, modelling in bikinis in winter because the light is nice for a shooting, according to the photographer- or the magazine)

So you’ll have to wait for the photos. To be continued…