Jolie Jozi

Catégorie: Enfant

La fille au chapeau

imageSorti des archives, parce que la machine à coudre est toujours à la réparation…

Au départ, c’est un chapeau pour femme. J’ai simplement coupé les pièces sans marges de couture pour l’adapter à une petite tête brune.

image

Je l’ai cousu il y a pas mal de temps maintenant, mais je me souviens que le montage était absurde. Je vais essayer de  trouver mes notes pour un montage plus simple et un rendu plus joli. Ah oui, c’est un patron gratuit le Sunny Side Up Hat de Hotpatterns.

image

Publicités

Ah mais en fait… On peut les faire ces photos

image image image

Un radiateur, un peu de soleil sur le nord ouest. Et voilà les photos.

Donc j’ai to-ta-le-ment copié la jolie jupe de Spiegelstiksels. Totalement. Et j’ai bien fait si vous voulez mon avis.

Mais je n’avais jamais fait de smocks, et j’avoue que pour une fois j’ai eu du mal à trouver des explications à mon goût sur internet. Jusqu’à ce que je tombe sur ça. Tout d’un coup c’est devenu limpide. Et amusant. J’ai tracé les points de smocks avec un crayon pour la couture, mais je n’ai pas froncé le tissu avant de broder. C’est moins casse-pieds, et si on sait un peu broder, plus facile je trouve.

La jupe elle est toute bête : ma fille fait 53 cm de tour de taille, 55 de tout de poitrine.

J’ai coupé deux rectangles de 53X65 cm, une coulisse et un élastique derrière, les smocks devant, plus une petite ceinture en haut devant.

image

It wasn’t that easy to take pictures of this summery skirt/dress in the southern winter. But here they are. I’ve shamelessly copied the one by Spiegelstiksels, and I’m very happy I did. Two rectangles of fabric, 53X65 cm for my daughter (waist 53 cm; bust 55 cm). A simple elastic to hold the back, smocks on the front.

 

Automne austral

P1030978

Patron Milano de C’est Dimanche. Les bretelles ne sont pas surpiquées : j’ai fait un essai sur l’une mais ma fille trouve les rayures trop boring. Mais je l’aime comme ça (ma fille. Et la robe)imageP1030975

Needs a bit of ironning, ne ? (un petit coup de fer peut-être ?)

P1030977Voilà, c’est mieux !

Pour la réalisation, aucun problème. Tissu à fleurs et patron choisis par Papi. J’ai complété avec la popeline. Idéal pour l’automne austral.

Oh! et rien à voir, mais je viens de commander mes premiers patrons Deer and Doe. Their website has a French AND an English version !

Pour un garçon

chemise étoiles 001chemise étoiles 002Ah mais si, j’ai quand même quelques photos qui  traînent : c’est une chemise que j’ai cousue pour mon neveu. Patron impeccable de Oliver+S, dans un joli joli Liberty.

Hurray! Found some pictures. It’s a perfect pattern from Oliver+S, in Liberty from London. Love it ! (and I’m told so does my nephew)

 

Jo-5Jo-1Jo-4Jo-2Jo-3Jo-7

J’ai beaucoup cousu et un peu dessiné

Image

 It really takes me ages to take pictures. So here are some sketches of little things I’ve been sewing lately. I do love this dress from c’est Dimanche. My dad bought the pattern and the fabric at a sewing fair in Paris. I think the fabric comes from Moda. What is strange about the pattern is I can’t find it on C’est Dimanche website. I’l try to look further and give you references. But it’s a very nice dress to sew.

 

Esprit de Noël

splashIl faut que je vous dise : j’aime beaucoup ce que fait l’équipe de Linna Morata. Leurs tissus et leurs transferts sont beaux, ce sont de charmantes personnes, et si je suis trop loin pour commander chez elles, je regarde régulièrement leur blog.

Et sur leur blog, en ce moment, il y a de magnifiques cadeaux pour préparer Noël. Si vous voulez tenter votre chance, voilà le lien de leur concours.

 

I do love Linna Morata : it’s a lovely website, they’ve got nice stuff, and you can win beautiful presents for Christmas. If you want to enter, follow this link.

Durban spirit

Ah ah ! J’en ris encore de cette robe.  Ce devait être fait en 2h, hop hop hop… Et finalement.

D’abord, j’ai voulu faire des coutures rabattues, pour avoir des finitions propres -c’est un peu une obsession chez moi. Mais ce jersey (Cousette, il y a au moins un an) est trop épais pour ça et la capuche est… hum, un peu tordue, disons.

Pour les coutures d’épaules, là ce n’était plus possible. D’où l’idée de coudre un biais ou un ruban pour cacher toute cette misère. Je pense mini vichy marine, ma fille pense paillettes (ma fille pense toujours paillettes). Mais c’est vrai que ce ruban venu tout droit d’une boutique indienne de Durban est exactement du même rouge un peu sombre. Je galonne les épaules, décide de faire une sorte de plastron en rappel (là aussi, ça cache la misère, parce que Mademoiselle est traduit en français maintenant, mais moi, j’ai la version en japonais, et cela demande parfois beaucoup d’imagination pour comprendre.)

Ensuite, je réalise que je n’aime pas voir l’envers de la capuche, tout blanche. Donc doubler. Avec un chouette jersey qui vient du quartier de Woodstock, au Cap, du même bleu que les sequins. Comme j’y est pensé après coup, elle est cousue à la main.

Ah, et mon petit modèle me signale que cette robe est trop courte, et qu’elle ne la mettra jamais (soupir). Pour tenter de la faire revenir sur sa décision, j’ai cousu une bande de tulle gris, en double, comme un tutu en trompe-l’œil. Mais maintenant c’est trop long, et ça fait triste me signale-t-on. Donc découdre.

Au final, je ne sais pas, elle a un petit côté Cirque du Soleil cette robe. On est loin en tout cas de l’original (une remarque sur le patron d’ailleurs : il taille petit, et les poches proposées sont pour le coup mi-nus-cu-les. J’ai renoncé à les coudre), mais je crois que je l’aime bien. Et j’en connais une qui se marre encore de toute cette affaire.

It was supposed to be a quick-and-easy sewing. Ah ah ah ! Silly me.

Step one : I want flat-felled seams on that dress. Don’t even think of it on such a thick fabric (comes from Cousette, a while ago). So, the seam is a bit twisted on the hood, and the shoulders’ seams are even worse : I have to change my plans. I think of hiding the seams with a nice ribbon, or biais. I choose a mini navy gingham ; my daughter picks a glittering-shimmering ribbon coming from a blouse found in an Indian shop in Durban (but she is right : the red on the dress and the red on the ribbon match perfectly). I put some more on the front, because it’s pretty, and because my patterns book is in Japanese, and I can’t really understand the explanations (actually I can’t read Japanese at all,  it sometimes takes a lot of imagination to make it look good. And, yes, it has now been translated in French. Maybe in English ? )

Step two : I suddenly realise the hood needs a lining. I find a nice jersey (bought somewhere in Woodstock, Cape Town), but it’s too late, now I have to hand-sew it.
Oh, my daughter thinks of a step 3 : the dress might be too short, she’s not sure she will like it. Maybe she will never wear it, she says. I don’t cry, look in my stash and find some grey tulle. Ballerina style. She doesn’t like it either. I take it off (sigh).

Ok, the dress is ready. In the end, I kind of like it, more circus than ballerina. Doesn’t look at all like the one in the book, of course (by the way : the pattern sizes really small. And the pockets are super tiny. Too tiny on my point of view : I haven’t sewn them). And I think my daughter has been enjoying the whole process.

Reprendre le fil…

Cela fait bien longtemps… Les vacances, et puis une avalanche de travail ont eu (temporairement) raison de ce blog. Et je n’ai pas encore grand chose à vous montrer :

Un col claudine en crochet, trouvé sur la galerie du Défi’13 d’octobre. Patron gratuit sur Ravelry, via Les Tricots d’Odaline.

Une housse d’ordinateur (tuto ici laptop case) , bidouille perso. C’est une toile, parce que ce tissu, quand même, il pique un peu les yeux. Je crois que j’ai du Shwe-Shwe plus discret dans mon stock pour la prochaine.

Un ouvrage en cours : l’été approche, mais il a fait assez mauvais ces derniers jours à Johannesburg, et ma fille voudrait une robe à manches longues et à capuche. Voilà, ce sera ça, à partir du modèle f de ce livre .

A bientôt ?

It has been a long time… Holidays, plus extra work, (almost) killed that blog. And I dont’ have much to show :

A crocheted Peter Pan collar, found on Défi’13. It comes from a free pattern on Ravelry, via Les Tricots d’Odaline.

A laptop case, all by myself (tutorial here :laptop case ). It could be considered a muslin as the fabric really hurts my eyes. I think I have something else in my stash for the next one.

And a-soon-to-be dress for my daughter. Summer is coming, but it has been pretty cold in Johannesburg lately and my daughter wants a long sleeves dress with a hood. Comes from that book , model f.

See you soon ?

Les îles

Quelques jours passés dans une maison bleue, avec des robes bleues, pour un mariage. L’océan Indien et une inspiration pirate (broderie imaginée à partir des tatouages de marine). Ma robe est une Peony (Colette Patterns) en soie bleue, manches courtes. J’ai doublé le haut de la robe. Il est conseillé d’utiliser un tissu un peu cassant pour ce modèle, mais du coup, il plisse un peu.

Pour la robe de la petite, patron Roma kids de C’est Dimanche, le plastron en Shantung, la robe en soie. Passepoil argenté. Les soies viennent de Fionna’s à Randburg, le passepoil de l’Oriental Bazaar dans le CBD et les boutons en céramique dorée de chez Arthur Bales à Linden ( tout cela dans ma jolie Johannesburg, bien sûr)

A blue house, blue dresses and a wedding in the Indian Ocean. A litle bit of pirate inspiration (the embroidery on my dress is inspired by marine tattoos)  My dress is a Peony (Colette Patterns) in blue silk, with short sleeves. I’ve lined the bodice. Sarai suggests that you use a crisp fabric, but the inconvenience with this one is the wrinkles. 

For my daughter’s dress, pattern Roma kids from C’est Dimanche, shantung and silk ; sivery piping. The silks all come from Fionna’s inRandburg, the piping from Oriental Bazaar in the CBD, and the golden starry buttons from Arthur Bales in Linden ( all in Johannesburg, of course)

Oh, et j’ai décidé de participer au concours estival de Soeur Alma pour C’est Dimanche. (tous les détails sur le blog) J’ai le numéro 13. C’est un signe vous croyez ? Je vous souhaite un bel été !

Oh, by the way, I’ve decided to take part to the C’est dimanche Conquest (everything is on the blog). I’ve got number 13. You think it is a sign ?

I wish you a wonderful summer !

Play Time

Quand j’étais petite, j’allais parfois avec ma grand-mère rendre visite à un couple de vieux Anglais, Toto et T.G, dans leur maison, une église de brique réhabilitée près du pont de Tancarville, en Normandie. Ils étaient amis de Jean Cocteau, et collectionnaient les jouets. On mangeait des chutneys, il y avait des chamboule-tout de fête foraine du début du XXè siècle, des jeux de cartes grands comme l’ongle, des cannes de verre soufflés, des poupées.

Rien d’aussi précieux chez moi dans le coffre à jouets. Mais un tyrannosaure en perles  zimbabwéen, acheté à un carrefour ; Cerise le cheval de bois, du marché bio de Bryanston ; des ours brodés venus du Cap (tiens, ça me fait penser que j’ai dit qu’on parlerait broderie sur ce blog… bientôt) ; les sacs à jouets sont en faux Shwe-Shwe achetés sur Market St ou Comissioner St -je ne sais plus- dans le centre de Johannesburg, et fabriqués grâce aux indications données sur le blog d’Oliver+S (ok, on les voit à peine sur la photo).

L’imperméable, c’est aussi une création Oliver+S. Le patron est épuisé mais on peut encore se le procurer en version digitale. Je l’ai cousu dans un tissu enduit de Michael Miller, China Dolls, trouvé chez Linna Amorata. La doublure est en pilou de chez Cousette.

Première expérience en toile enduite. Aïe ! difficile à coudre, même sur un patron aussi parfait. Même en mettant du scotch sur le pied de la machine. Depuis j’ai lu quelque part qu’on pouvait mettre du papier de verre (côté râpeux sur l’endroit du tissu) entre le tissu et le pied, pour aider à faire glisser. A moins avis, ça doit marcher, et on doit ainsi pouvoir faire de jolies surpiqûres.

As a child, I was sometimes going with my granny to visit two of her friends, an old English couple, Toto and T.G., in their house, a renovated brick church near the Tancarville bridge in Normandy. They were friends with Jean Cocteau, and they collected toys. We were eating chutneys, the house was full of  early XX Century toys from funfairs, nail-sized playing cards, glass walking sticks and dolls.

As for me, I don’t own any precious toys, but I love them. At home, you could find a zimbabwean beaded tyronnausorus bought in the street ; Cerise, a wooden horse from the Bryanston organic market ; embroidered teddy  bears from Cape Town (Oops, I said this blog would also be about embroidery… soon) ; I made the toys baskets ( that you can hardly see on the picture) out of fake Shwe-Shwe found downtown Joburg (I can’t remember if it was on Market St or on Comissioner), with a free tutorial from Oliver + S blog.

The raincoat is also a Pattern from Oliver+S . The original one is sold out but you can still buy a digital version. The fabric is a laminates from Michael Miller, China Dolls, bought online at Linna Morata. The lining comes from Cousette.

First time sewing laminates. Eish ! It’s NOT easy. I’ve put some tape on the sewing machine foot, to make it more slippery, but still. I’ve since learnt that putting some sand paper between the fabric and your foot might help. I’m sure it’s a good tip.  I’ll try it next time for topstitching on laminates.